Tous les goûts sont dans la nature

Et si avoir un chien permettait d’éviter d’être victime d’un arrêt cardiaque ?

Il y a quelques jours, j’ai lu un article dans une revue scientifique sur une étude réalisée par des chercheurs en Suède et j’ai eu envie de la partager avec vous. En effet, en lisant ce papier, j’ai appris qu’avoir un chien diminue le risque d’accidents cardio-vasculaires. En plus de nous apporter de la joie, de la tendresse et de l’amour, cet animal de compagnie nous permet d’être en bonne santé et de ne pas être victime d’une crise cardiaque. Une enquête assez originale dont j’ai beaucoup aimé les résultats. Il faut dire que j’adore les chiens depuis que je suis toute petite. D’ailleurs, j’en ai adopté un il y a deux ans !

Rester en bonne santé grâce à son animal de compagnie

Je savais déjà qu’avoir un chien favorise les rencontres et permet de lutter contre la solitude et l’isolation sociale. Or j’ignorais qu’il nous aide aussi à être en pleine forme. D’après les résultats de cette étude suédoise, un chien réduirait de 33% le risque de mort prématurée et de 36% le risque de décès lié à une maladie cardiovasculaire pour une personne résidant seule. Mais quand j’y pense, c’est assez logique car aller le promener permet de marcher et donc de pratiquer régulièrement une activité physique. Bien sûr, cela n’empêche pas les arrêts cardiaques dès lors, il me semble indispensable de continuer à former les gens aux premiers secours et à l’utilisation de défibrillateur !

Une étude très intéressante qui mérite d’être partagée !

Je crois bien que c’est la première fois que je lis une enquête sur ce sujet. Ce fût donc une bonne surprise dont je voulais vous faire part. D’autant plus que je suis membre d’une association qui propose des formations aux gestes des premiers secours. Depuis ma formation avec Defibril, je sais utiliser un défibrillateur mais si un jour je fais un malaise cardiaque, je pourrais difficilement m’en servir … Et je trouve dommage que toute la population ne soit pas formée à l’utilisation de ce dispositif. Je sais que les stages se multiplient partout en France mais il faudrait former les Français dès leur plus jeune âge. Heureusement, certains établissements scolaires le proposent désormais. De même, je pense qu’il faudrait former tous les adultes pour qu’ils sachent se servir d’un défibrillateur afin que l’on puisse tous porter secours aux victimes de malaise cardiaque.

Laisser une réponse

*