Tous les goûts sont dans la nature

Circulation alternée et plaques d’immatriculation, comment cela fonctionne ?

explications-circulation-alternee-plaques-immatriculation-voitureCes derniers jours, si vous résidez à Paris et dans la proche banlieue, vous avez été concerné par la circulation alternée. Si vous vivez dans une autre ville, vous en avez sans aucun doute entendu parler à la télé, à la radio ou lu un article sur le sujet dans un journal. Seulement, en discutant avec des collègues et des proches, j’ai constaté que tout le monde ne comprenait pas bien ce dispositif. C’est pourquoi j’ai eu envie de lui consacrer un court article sur mon blog. D’autant qu’il me semble assez simple puisqu’il suffit de regarder le calendrier et la plaque d’immatriculation de sa voiture pour savoir si on peut l’utiliser.

Quand ce dispositif est-il mis en place ? Et qui est concerné ?

En fait, le principe de ce système est assez facile à comprendre (enfin je trouve). Quand le pic de pollution atteint un certain seuil, il est déclenché. Dès lors, les jours impairs, seuls les véhicules ayant une immatriculation impaire peuvent rouler. Les jours pairs, c’est au tour des voitures avec des plaques paires. Enfantin me direz-vous. Néanmoins, il ne faut pas se tromper et bien regarder le dernier chiffre. De même, il faut savoir que tout le monde n’est pas forcément concerné par cette mesure. Elle est mise en place seulement dans quelques villes, dont Paris et certaines communes situées dans les environs. En outre, elle est provisoire donc elle ne s’applique que sur une durée temporaire (une journée par exemple ou deux jours consécutifs).

Existe-t-il des dérogations ? Pourquoi le respecter ?

Cette mesure n’est pas applicable à chaque conducteur puisqu’il existe des exceptions. Par exemple, peuvent circuler sans aucune restriction les véhicules des forces de l’ordre, des secours, médicaux, les voitures électriques et celles transportant au minium 3 personnes (ce qui favorise le covoiturage). Les autocars, transports en commun, taxis et engins de chantier ou de déménagement peuvent aussi rouler. Sans oublier ceux qui possèdent une plaque d’immatriculation étrangère.
Pour faire respecter au maximum ce dispositif, des sanctions ont été prévues. Si vous enfreignez la règle de circulation, vous êtes passible d’une contravention de 2ème classe (si vous êtes contrôlé bien sûr). Si vous ne le réglez pas immédiatement, son prix est augmenté. Et si vous ne rentrez pas chez vous, votre auto peut être immobilisée ou emmenée à la fourrière. Enfin, sachez que l’achat sur Internet de fausses plaques est également interdit, vérifiez aussi que vous commandez bien sur un site habilité.

Laisser une réponse

*