Tous les goûts sont dans la nature

L’élevage de cailles : la nouvelle activité professionnelle de mon père !

Chez moi, nous sommes une famille d’agriculteurs. Mon père a repris l’exploitation de ses parents et après quelques années difficiles, elle se porte bien, voire même très bien. Il n’a pas de vaches mais des poules et il fait du lin, de la pomme de terre, des betteraves et il fait pousser aussi des légumes qu’il vend ensuite sur les marchés. Son activité est donc assez variée et il a décidé de la développer encore davantage avec un nouvel élevage avicole. Et si cela fonctionne, il l’agrandira par la suite mais toujours en respectant la nature et ses animaux, car il est contre l’agriculture intensive. Dès lors, pour démarrer cette nouvelle activité, il a besoin de matériel d’aviculture. A côté de son poulailler se trouveront dans quelques semaines des cages à caille. Et pour s’équiper, il a choisi une solution simple et rapide : effectuer ses achats sur le web !

Aménager un espace pour accueillir ces volailles

Étant novice dans ce secteur, il veut d’abord commencer par un petit élevage qu’il installera près de son poulailler, dans une ancienne écurie qui est inutilisée. Il a donc besoin de matériel d’aviculture adapté à ses volailles. Et pour gagner du temps, car en ce moment il en manque et ne compte pas ses heures de travail, il lui semble plus pratique de tout commander en ligne. D’autant qu’après avoir comparé les prix, il a constaté que les cages à caille étaient moins chères sur UFS-Aviculture.fr. En outre, il y a plus de choix et s’il peut tout acheter sur le même site, cela lui évitera de payer plusieurs fois les frais de port. En attendant, il va devoir faire quelques travaux dans l’écurie pour la mettre aux normes et créer un lieu de vie agréable pour ces petites bêtes.

Le bio, la meilleure solution ?

Je trouve la démarche de mon père très intéressante, d’autant qu’il envisage de se lancer dans un élevage bio. Mais pour cela, il faudrait du matériel d’aviculture plus adapté. En plus des cages à caille, il faudrait qu’il installe une volière pour qu’elles puissent sortir dehors ou qu’il leur aménage un enclos. De même, en optant pour du bio, cela serait un atout pour la vente des œufs car la demande est de plus en plus forte. Et puis, pour mon père, c’est important de s’engager en faveur du bien-être de ses volailles. En tout cas, je suis ravie qu’il ait ce nouveau projet en tête. Il a bien étudié la question avant de se lancer, le marché et cela me semble une bonne idée pour son exploitation. C’est important qu’il ait su conserver son héritage familial tout en le développant.

Laisser une réponse

*