Tous les goûts sont dans la nature

Le permis à points, un système entré en vigueur en juillet 1992 en France

Au 1er juillet 1992, un nouveau dispositif a été mis en place sur l’ensemble du territoire français : le permis à points. Aujourd’hui, on oublie souvent qu’avant cette date, le fonctionnement était différent. Mais depuis 25 ans maintenant, ce système est en vigueur et a contribué à réduire le nombre de morts sur nos routes. Et il y a quelques années, une nouveauté a fait son apparition : la possibilité de récupérer des points en suivant un stage. Bien sûr, des conditions ont été fixées mais pour les automobilistes en ayant perdu quelques uns, cette formation s’avère intéressante.

Un dispositif récent devenu une référence

A l’origine de ce permis, il y a une loi du 10 juillet 1989. Il a été instauré afin de créer un système égalitaire pour tous les conducteurs. Il a également un objectif pédagogique puisque suite à certaines infractions, des points peuvent être retirés. Et il faut faire attention car le solde est de 12. Et lorsqu’on l’épuise totalement, on n’a plus le droit de prendre le volant. De même, quand on obtient son permis, il y a une période probatoire où l’on a un solde de 6. Mais heureusement, depuis quelques années, si on en perd, on peut en récupérer en s’inscrivant à un stage. C’est payant, cela dure 2 jours et aucun examen n’est prévu. Il faut simplement y assister et être à l’heure.

La possibilité de récupérer des points, une nouveauté

Je ne sais plus la date d’instauration des stages pour récupérer des points. Toujours est-il que je trouve ce système très pratique. On a le droit de suivre une formation par an. Il faut avoir un solde supérieur à 0 car si le permis est invalidé, il n’est pas possible de participer. De plus, le nombre de points qu’on peut obtenir est limité à 4. En France, on trouve des centres un peu partout. Néanmoins, sachez que les tarifs varient d’un organisme à un autre donc, avant de s’inscrire, mieux vaut comparer les prix ! Cela évite les mauvaises surprises.

Laisser une réponse

*